L’état de droit

Aujourd’hui, l’état de droit est considéré comme la principale caractéristique des régimes démocratiques. C’est un rempart contre l’exercice arbitraire du pouvoir. On opposera l’état de droit à l’état de police dans lequel les pouvoirs publics ne sont pas soumis aux normes (aucune contestation n’est possible).

Le vote plural

Le vote plural est le fait pour un individu de pouvoir voter plusieurs fois à une même élection selon des critères de propriété, d’imposition, de scolarisation.

La démocratie bâillonnée

N’est-il pas surprenant qu’une simple majorité relative suffise à maintenir un régime par définition exceptionnel car contraire au fondement même de la démocratie ?

Démocratie et représentativité

Dans une démocratie représentative comme la France, le peuple élit des représentants qui gouvernent en son nom. Le vote est donc le support de la légitimité des élus aux yeux de l’opinion publique d’où l’importance du mode de scrutin (majoritaire, proportionnel ou mixte) et du taux de participation.

Mondialisation et souveraineté – partie 1/3

Des propositions sont avancées
non pas pour combattre le phénomène de mondialisation,
ce qui serait non pertinent et cause perdue,
mais pour définir un premier compromis
qui confirmerait le cadre général du processus tout en considérant le nécessaire besoin de souveraineté d’un État.