Climat, une affaire qui roule

Climat, une affaire qui roule:
Depuis de nombreuses années on nous dit que le réchauffement climatique est en marche et que les activités humaines en sont seules responsables du fait notamment des émissions de CO2. En conséquence de quoi nous devons impérativement tendre vers zéro émission de CO2, modifier drastiquement nos modes de vie et investir massivement dans les énergies renouvelables garantes de la survie de l’humanité.
Le dernier rapport le GIEC , bras armé pour le climat des Nations Unies, est catégorique sur le constat : le réchauffement climatique s’accélère et l’activité humaine en est pleinement responsable.
Compte tenu des implications pour chaque citoyen des orientations préconisées par les Nations unies telle, à titre d’exemple, la fin des voitures à moteur thermique et par voie de conséquence la disparition de secteurs entiers de production donc d’emplois, notre équipe s’est posée quelques questions.

La propreté, tous concernés

Le problème de la propreté relève d’une incurie pyramidale, qui contraint aujourd’hui les grandes villes à relever le défi des incivilités en se tournant vers une politique stratégique et organisationnelle plus drastique.

Éoliennes, fausse bonne idée écologique

Depuis plusieurs années l’écologie devient une préoccupation politique au sens noble du terme. Un des thèmes de réflexion concerne l’énergie : comment continuer à pourvoir aux besoins de l’humanité (circuler, se chauffer, s’éclairer, produire, voyager) sans piller les sous- sols et en diminuant significativement l’émission des gaz à effet de serre ?