Le portable et le reste du monde

Le portable et le reste du monde:
Le portable est invité en promenade, il partage les repas entre amis et en famille , il requiert l’ attention permanente des ados et des plus grands, il est consulté régulièrement pour effectuer des recherches, pour écrire des messages, pour prendre des photos et échanger des communications téléphoniques.
C’ est un outil moderne doté d’ une efficacité redoutable pour diviser l’ harmonie que nous sommes en droit d’ attendre au sein de notre société. Il est à la fois le Dr Jekyll et M. Hyde de la liaison entre les hommes. Comment gérer ce mécanisme naturel entretenu par une gestuelle automatique sur l’ utilisation continue de cet appareil ?

AUTORITÉ, RESPECT ET DÉCADENCE

Emmanuel Macron, notre président de la République, s’est fait gifler (en fait une amorce de gifle), à l’occasion d’un exercice qui lui est cher, se porter au contact des Français lors d’un déplacement dans la Drome.
Cet événement, largement relayé par les médias, a fait le tour du monde et a contribué à jeter encore plus de discrédit sur notre pays et nos institutions.
On assiste à une moisson de commentaires et de cris d’orfraie de la part de tous nos acteurs politiques et médiatiques, unis sur le sujet, pour dénoncer cet acte inexcusable qui selon eux porte atteinte à notre République.
C’est effectivement une « affaire » dommageable pour l’image de notre pays.
Mais en fait de quelle « affaire » parle-t-on ? De cet homme, auteur de ce geste débile ?

OYEZ, OYEZ… CITOYEN.NE.S !

OYEZ, OYEZ … CITOYEN.NE.S !
L’Académie Française a été fondée par Richelieu en 1635.
Selon les statuts de l’époque, « la principale fonction de l’Académie sera de travailler avec
tout le soin et toute la diligence possibles à donner des règles certaines à notre langue et à la
rendre pure, éloquente et capable de traiter les arts et les sciences » (article 24).
À cet effet, « il sera composé un dictionnaire, une grammaire, une rhétorique et une poétique
» (article 26), et seront édictées pour l’orthographe des règles qui s’imposeront à tous (article 44).

Enseignement : une ambition oubliée

Durant près d’un siècle l’Éducation nationale a rempli sa mission : éduquer de futurs citoyens dotés d’une liberté de conscience, connaissant l’histoire de leur pays (ayant parfois accueilli leurs parents ou grands- parents), son hymne national et ses valeurs républicaines : liberté, égalité, fraternité.
Que s’est-il passé pour qu’un professeur dont l’enseignement s’inscrivait dans le droit fil des principes de l’école républicaine en paie le prix de sa vie de la manière la plus abominable qui soit ?