Laïcité,islam et burkini


L’article 1 de notre constitution dispose que la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. 

Par une décision du 21 février 2013, le Conseil constitutionnel dispose que résultent du principe de laïcité notamment le respect de toutes les croyances et l’égalité de tous les citoyens.

L’observatoire de la laïcité précise que les usagers du service public ont le droit d’exprimer leurs convictions religieuses (ou autres) dans les limites du respect de leur bon fonctionnement et des impératifs de sécurité, de santé et d’hygiène. Au sein des services publics, tout usager peut porter un signe religieux (ou autres).

Rappelons également que par un arrêt du 26 août 2016 le Conseil d’Etat(1) a confirmé l’illégalité des arrêtés interdisant le port du burkini, cette tenue de bain ne causant pas de trouble évident à l’ordre public. Il convient ici de souligner que cet arrêt concerne les plages sur lesquelles il n’y a aucune réglementation vestimentaire exception faite pour le naturisme.

En conséquence de quoi, dans un souci d’émancipation, le conseil municipal de Grenoble a autorisé le port du burkini dans les piscines municipales : « On doit juste permettre aux femmes de se vêtir ou se dévêtir comme elles le souhaitent, qu’elles puissent se baigner seins nus comme les hommes, que l’on puisse porter des maillots couvrant pour se protéger du soleil, qu’on puisse exprimer à la piscine comme dans la rue ses convictions politico-religieuses » plaide Eric PIOLLE, le maire de Grenoble sur France info le 16 mai dernier et d’ajouter : «Je suis profondément universaliste. L’universalité d’accès aux services publics, c’est important…..  Le Défenseur des droits Jacques Toubon avait pointé qu’on ne pouvait pas interdire le burkini au nom de la laïcité. »

(1) CE, ordonnance du 26 août 2016, Ligue des droits de l’homme et autres – association de défense des droits de l’homme collectif contre l’islamophobie en France (conseil-etat.fr)

Sous cet angle la décision du conseil municipal de Grenoble ne saurait être prise en défaut. Après tout, à partir du moment où, comme à Rennes (depuis 2018), les tenues restent conformes aux exigences de sécurité et d’hygiène, sont dans un tissu spécifiquement conçu pour la baignade et n’ont pas été portées avant l’accès à la piscine, aucune raison de les interdire.

Mais alors pourquoi ne pas avoir pris ce type de mesure auparavant pour les shorts longs portés par les hommes ? Sans doute parce que le problème n’est pas plus d’ordre vestimentaire que religieux.

En effet, le burkini est-il réellement l’expression d’une conviction religieuse ? Sa création est attribuée, en 2003-2004, à la styliste australienne d’origine libanaise Aheda ZANETTI. Création nettement plus récente que le Coran ! De nombreuses musulmanes considèrent d’ailleurs que ce vêtement, comme le voile, la burqa ou le niqab, n’a absolument rien de religieux mais est un symbole patriarcal, imposé aux femmes et préempté par les tenants d’un communautarisme militant et d’une certaine idéologie. Il suffit de voir la situation des femmes afghanes discriminées et soumises au niqab ou les combats menés par les iraniennes pour une réelle émancipation. 

Il ne s’agit donc pas d’un simple signe religieux mais d’un étendard politique ne respectant pas le principe de discrétion associé dans conception française de la laïcité à la notion de signe religieux.

La croyance relève de la sphère privée et n’a pas à s’imposer aux autres de manière manifeste et ostentatoire dans l’espace public. Tel a toujours été le cas en France avec toutes les religions y compris l’islam. Ce n’est que depuis l’émergence d’un islam politique et séparatiste qu’apparaissent des revendications communautaristes, remettant en cause notre modèle de société jusqu’à la contestation.

La question qui se pose est : jusqu’où peut-on aller sans mettre en péril notre mode de vie et risquer de se retrouver non plus côte à côte mais face à face ainsi que le craignait Gérard COLLOMB, ancien ministre de l’intérieur.

A titre d’exemple, dimanche dernier, le 15 mai, un joueur du PSG, Idrissa GUEYE, a refusé, pour motifs personnels (convictions religieuses), de jouer sous un maillot floqué aux couleurs arc-en-ciel, le match étant placé sous le signe de la lutte contre l’homophobie. Le président du Sénégal, Macky SALL, a par ailleurs tweeté qu’il fallait respecter les convictions religieuses du joueur.

Pour mémoire la ministre des sports a jugé simplement « regrettable » ce choix du joueur sénégalais.

Début avril à Toulouse, huit collégiens ont quitté leur classe au motif qu’on n’écoute pas de musique pendant le ramadan. Selon le ministère de l’Éducation nationale, les manifestations identitaro-religieuses qui affectent la vie scolaire sont loin d’être un phénomène marginal. 

Il serait assez aisé de multiplier les exemples d’atteintes à notre laïcité.


L’universalisme, la tolérance, le respect des croyances sont mis à profit par un islam politique, lequel impose peu à peu ses pratiques dans l’espace public, et demain que se passera-t-il ? 

Des décisions comme celle prise récemment par le conseil municipal de Grenoble peuvent se révéler à plus ou moins longs termes totalement délétères pour notre République.

Il est donc impératif que l’Etat veille à ce que la religion reste strictement dans la sphère privée et ne s’impose pas de manière ostentatoire dans l’espace public, à défaut notre République indivisible pourrait se retrouver divisée.

1 commentaire

  1. Très bon article. Il y a fort à parier qu’avec des décisions et des idées telles que celles du maire de Grenoble, dans l’esprit de certains le mot « tolérance » va vite devenir un synonyme du mot « faiblesse » ce qui encouragera encore plus les tentatives d’intrusion au sein du principe de la laïcité.

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s