Le portable et le reste du monde


Le portable est invité en promenade, il partage les repas entre amis et en famille , il requiert l’ attention permanente des ados et des plus grands, il est consulté régulièrement pour effectuer des recherches, pour écrire des messages, pour prendre des photos et échanger des communications téléphoniques.


C’ est un outil moderne doté d’ une efficacité redoutable pour diviser l’ harmonie que nous sommes en droit d’ attendre au sein de notre société. Il est à la fois le Dr Jekyll et M. Hyde de la liaison entre les hommes. Comment gérer ce mécanisme naturel entretenu par une gestuelle automatique sur l’ utilisation continue de cet appareil ?
Jusqu’ à l’ arrivée du cellulaire, le téléphone fixe nous permettait de joindre à tous moments les personnes avec lesquelles nous souhaitions converser quelque soit leur situation géographique. Nous écrivions également des lettres que nous postions avant l’ émergence des emails.

Ces nouvelles technologies sont devenues essentielles au quotidien sans que nous en mesurions réellement leur impact.

Notre réflexion sur ce sujet n’ est pas axée uniquement sur les dérives potentielles liées à une utilisation non stop du portable, mais également pour essayer de comprendre la dépendance inquiétante des ados avec ce moyen de communication.
Le rôle de l’ adulte est de se comporter en tant que tel, dans ce domaine bien spécifique où il peut être également victime du portable, il se montrera encore plus responsable face à l’ adolescent prisonnier de son passe temps favori.


Que se passe t-il avec cet outil proposé à l’ origine pour téléphoner, communiquer avec des connaissances éloignées. Il semblerait que la communication directe avec la famille et les amis soit perturbée du fait de son usage détourné et intempestif.
Nous avons évoqué évidemment les devoirs de l’ adulte sur l’ enfant avec cet objet qui doit être exploité à sa juste mesure.

Les adultes sont normalement conscients du rôle majeur ainsi que des devoirs qui leur incombent face à l’ éducation de leurs enfants. Ils peuvent leur expliquer qu’ une utilisation abusive du portable devient nocive pour leur santé. La nocivité se matérialisant directement par l’ agression de l’ écran sur les yeux, potentiels maux de tête, etc . . mais aussi sur l’ isolement effectif au sein de la famille, de la nature par exemple, ceci au détriment des échanges verbaux ainsi que la découverte de paysages lors de balades en voiture.


Les ados d’ aujourd’hui naissent, grandissent, évoluent avec ce moyen de communication bien évidemment indispensable pour joindre facilement les personnes qu’ ils souhaitent contacter rapidement. Ils ont la possibilité de surfer sur les sites internet pour effectuer des recherches mais aussi pour participer à des jeux.

Nous voyons bien que tous les prétextes sont avancés pour utiliser cette technologie, objet de controverses, de polémiques où les échanges entre adultes et ados revêtent une importance capitale pour essayer de maintenir la bonne mesure et surtout l’ harmonie en société.


La négociation peut-être la solution efficace pour démontrer à cette jeune génération qui grandit avec les nouvelles technologies plutôt que l ‘interdiction sans faille qui polluera les relations tôt ou tard.
Un usage raisonnable de ce téléphone, ainsi que des tablettes et ordinateurs est bénéfique pour l’ ensemble des personnes qui souhaitent suivre l’ actualité, effectuer des recherches, réserver des voyages, etc . . . contacter les amis à l’ autre bout de la planète.


Conséquences sur le comportement en société :
Il en est tout autre lorsque cet outil s’ installe sans retenue dans l’ espace familial, amical et bien souvent au sein de la sphère professionnelle.
Les chercheurs de la société d’ étude de marché « You gov » ont inventé le terme « nomophobie » suite au rapport commandé par les services administratifs britanniques. Le sens du mot correspond pour « no mo », sans portable en anglais et « phobia » pour une peur excessive.


Les symptômes ; le regard sur le portable en permanence, une connexion exagérée sur les réseaux sociaux, envoyer des messages en permanence, écouter la musique, jeux en ligne, vidéo, appeler ses proches pour le plaisir de parler.


Lorsque le niveau de batterie est faible, quand la couverture réseau est défaillante de nombreux détenteurs du cellulaire panique et présentent une anxiété anormale, selon l’ étude de la société You gov 1.
L’ utilisateur dépendant de son smartphone s’ isole, ne respecte plus malgré lui les règles de convivialité avec son entourage et le temps réservé pour ses tâches professionnelles se trouve souvent abrégé.

Impact sur la santé :
La dépression, l’ anxiété, l’ insomnie chez les adolescents sont les conséquences d’ une utilisation démesurée du portable selon une étude réalisée par le Dr Hyung Suk Seo de l’ université de Corée à Séoul. L’ addiction à cet appareil provoquerait un déséquilibre chimique dans le cerveau et les médecins proposent une thérapie comportementale.


Les dégâts sur la santé se concrétisent sur le bien-être physique et l’ équilibre mental ;
Troubles du sommeil, migraines ophtalmiques, isolement social, myopie précoce, douleurs aux
cervicales, épaules.
Diminution de la concentration, mémoire, langage, toujours selon l’ étude présentée par le Dr Hyung Suk Seo.


Incidence sur l’ éducation :
la dictature de l’Immédiateté (lien avec les réseaux sociaux) : tout est fait pour consommer de l’information au fil de l’eau et surtout répondre à celle-ci sans délai. L’enfant ne cultive pas sa capacité à analyser les événements avec recul et se positionner avec raison et réflexion.

Les adultes doivent être en capacité de gérer cette technologie en leur expliquant les bonnes applications.
Autre répercussion sur l’éducation, comme les parents perdent leur autorité sur leurs enfants, ceux-ci sont de plus en plus dépendants d’une autre autorité : celle du groupe extérieur avec le téléphone comme vecteur spécifique mais pas unique, et avec les aspects négatifs de perte de capacité de réflexion, contrôle et indépendance.


1-YouGov est une société internationale de sondages et d’étude de marché basée sur Internet. Elle a été fondée au Royaume-Uni en mai 2000 par Stephan Shakespeare (actuel directeur général), et Nadhim Zahawi, ancien  directeur général

Propositions :


-Négocier avec l’ ado, plutôt qu’ interdire l’ usage de ce moyen de communication en limitant son utilisation à deux heures par jour par exemple.


-Éviter de surveiller le téléphone en présence d’ autres personnes


-Encourager les enfants à pratiquer des activités sportives, trouver d’ autres centres d’ intérêt, sortie avec la famille, les amis etc . . .


-L’ adulte doit montrer l’ exemple en disposant de son portable avec modération.


-Organiser un débat avec les personnes concernées pour expliquer une gestion intelligente du portable aux ados et enfants.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s